micro organismes et cheval pour une meilleur santé
élevage, entretenir son cheval, les micro organismes

Les micro organismes efficaces au service du cheval

Dans la nature, les micro organismes efficaces (EMa) participent à l’équilibre et au développement du vivant. Des recherches ont démontré le classement de ces micro-organismes en plusieurs catégories (les efficaces qui sont bénéfiques, les pathogènes et les neutres qui s’organisent autour des plus représentés). Ces même recherches ont établi le pouvoir bénéfique des micro organismes efficaces sur les animaux grâce à leur action régénérante, anti-oxydante et protectrice. Alors, micro organismes et cheval, quelles applications? Nous avons testé pour vous et vos chevaux…

Soigner les blessures

Effectivement, une blessure peu rapidement s’infecter. Les micro organismes efficaces instaurent un milieu propice à la vie et au développement des cellules. Ainsi ils combattent les micro organismes pathogènes présents dans la plaie et responsables de l’infection. L’argile qui constitue la base du mélange permet à la plaie de se drainer et d’évacuer ainsi les liquides chargés d’éléments négatifs. On observe alors une cicatrisation rapide de la plaie, efficace, sans décoloration de poils.

Nous avons testé ce pansement argile/microEMA sur un chien qui s’est malheureusement ouvert le flanc… La plaie aurait nécessité des points de suture mais celle-ci fut découverte trop tard, donc impossible de recoudre sur une plaie ancienne. Voici l’évolution de la plaie sur 12 jours. Les poils ont repoussés aujourd’hui et il n’y a pas de cicatrice.

 Essayez le kit microderm

D’incroyables résultats

De part la métier de Jean-Alex (voir présentation Fanny & Jean-Alex), nous n’avons pas résisté à faire nos tests sur les pieds des chevaux. Il est évident que si l’on pulvérise des micro organismes efficaces, il n’y a aucun risques à craindre. Micro organismes et cheval ont l’air de faire bon ménage… Alors, nous avons pulvérisé des microEMA sur des fourchettes pourries. Le constat fut impressionnant. Des chevaux aux fourchettes pourries et atrophiées ont vu leur fourchettes se reconstruire très rapidement. Les tissus se reforment en dessous de l’ancienne fourchette morte qui se détache naturellement. Des résultats incroyable qui nous ont donné l’idée de proposer à notre clientèle un spray pour l’entretien des pieds du cheval à base de micro organismes efficaces. Des chevaux vivant dans un environnement humide ou en boxe régulièrement, sont sujet à ce genre de problème.

Découvrez le microlife spray

L’entretien de l’écurie

Dans un contexte plus général, l’entretien de l’écurie avec microEMA permet aux chevaux de vivre dans un environnement saint:

  • Les processus de putréfaction sont stoppés. Les mauvaises odeurs disparaissent, et les mouches ne trouvent plus d’endroit pour pondre (elles affectionnent particulièrement pourritures, moisissures etc)
  • La poussière est fortement piégée par les microEMA. L’atmosphère est alors nettement amélioré.
  • Pulvérisé dans la litière, celles-ci devient plus sèche. C’est alors une économie de paille mais aussi un net bénéfice pour les pieds de votre cheval qui évolue alors sur une litière sèche, l’humidité favorisant la pourriture des fourchettes.

On l’aura compris, créer une atmosphère en y introduisant les micro organismes efficaces est bénéfique aussi bien pour le cheval, pour vous, ainsi que pour vos économies. Cependant il est important de ne pas confondre avec les désinfectants chimiques. Ceux-ci éradiquent tous les mauvais germes mais aussi les bons micro organismes efficaces que vous aurez introduits dans votre milieu. Il est alors nécessaire de bannir ces produits chimiques et de toujours garder à portée de main son pulvérisateur de micro organismes efficaces.

Tentez l’aventure avec les microEMA

L’entretien des pâtures

Si l’aventure vous plait et que vous avez envie d’aller encore plus loin. Réfléchissons ensemble sur le pouvoir de ces micro organismes efficaces. Nous savons que le cheval a tendance à appauvrir les terres, son mode de pâturage sélectif, diminue la diversité florale, et il provoque le tassement des terres.

Quelles actions peuvent avoir les microEMA sur le sol?

Si l’on instaure un cycle de pulvérisation régulier, que va t-il se passer? Les micro organismes vont favoriser la vie. Les maladies vont diminuer et laisser apparaître de nouveaux insectes, vers et autres petits animaux. Ceux-ci ont un rôle très important à jouer dans la qualité du sol. Une terre aérée, sera alors plus propice pour un renouvellement des herbes de la prairie.

Les actions à mener.

Bien sur, les terres s’entretiennent, dans le but pour lequel elles sont destinées. Une prairie destinée au cheval a donc ses spécificités. Le cheval étant sélectif, il ne mangera que l’herbe rase et les variétés qui lui conviennent. Il est également connu pour créer des zones de refus où l’herbe n’est pas pâturée. Ce sont les zones de déjections que le cheval évite, préférant ainsi pâturer des zones d’herbes rases. Pour entretenir les pâtures vous pouvez alors:

  • Broyer les herbes non comestibles par le cheval avant qu’elles graines.
  • Faire passer des vaches dans la pâture, elles mangerons les zones de refus ainsi que d’autres variétés d’herbe, elle apporterons d’autres engrais vert de part leur déjections.
  • Passer la herse permettra d’étaler les crottins et de bouchers les éventuels trous formés.

Comment apporter ces micro organismes?

Il convient d’utiliser un pulvérisateur bien rincé à l’eau claire. Les éventuels produits chimiques pourraient provoquer la détérioration des microEMA. Diluez microEMA à 4% dans de l’eau claire. Ainsi, 1 litre de microEMA vous permettra de préparer 25 litres de mélange d’eau et microEMA. Vous pouvez apporter 2 à 3 fois par an des micro organismes efficaces à votre prairie.

Micro organismes et cheval, pour conclure:

On s’aperçoit que l’utilisation de micro organismes efficaces auprès du cheval est efficace rapide et économique. Son utilisation est diversifiée. Les différents domaines d’application nous le montrent et il semblerait que nous n’ayons pas encore tout découvert. Nous continuons à tester, et nous vous ferons part de nos observations très prochainement.