fourchette pourrie d'une jument après parage du pied
les maladies du pied

Fourchette pourrie du cheval, mieux comprendre, pour mieux agir.

Nous avons tous déjà entendu parlé de « fourchette pourrie » … Et pour cause, ce terme familier touche énormément de chevaux. Problèmes d’hygiène, de parage, d’humidité excessive… Les causes peuvent être multiples. Pour éviter de retrouver les pieds de votre cheval douloureux à la sortie de l’hiver, mieux vaut agir dès maintenant. Alors, suivez le guide ! …

Pas de pied, pas de cheval...

Il est important de prendre soins des pieds du cheval. En effet celui-ci passe la plupart de sont temps debout. Le cheval se couche très peu, jamais pour certains. Il est même capable de dormir debout… Quelle chance! Ou pas … Il consacre 60 % de son temps à s’alimenter… Autant vous dire que ses quatre pieds ont bien intérêt à être en état, sinon la tache deviendrai de plus en plus contraignante, engendrant perte d’état général, carences,  et même des maladies.

le pied du cheval est important pour sa survie

Le pied du cheval a une structure complexe. Il est important de la connaître pour comprendre pourquoi la fourchette doit être entretenue.

Lorsque le pied du cheval frappe le sol, les talons du cheval s’écartent. Le choc comprime la fourchette contre le sol, comprimant elle même le coussinet plantaire (formé de tissu fibro-élastique) au rôle d’amortisseur mais surtout d’activation du sang. Il a donc pour rôle principal de faciliter la circulation du sang dans le pied du cheval. Une fourchette douloureuse empêchera le bon fonctionnement du pied, l’appui ne pouvant plus s’effectuer, entraînant boiterie et un pied mal irrigué.  C’est pourquoi il est important de bien surveiller les premiers signes d’une fourchette pourrie. Un pied en bonne santé offrira au cheval un bien-être mental, physique …

face inférieur du sabot et rôle de la fourchette
dessin de la structure du pied d'un cheval pour les stages et ateliers

Apparition de la fourchette pourrie...

Plusieurs signes doivent vous alerter, souvent à l’arrivée de l’hiver

  • votre cheval « marche sur des oeufs » (1),
  • en soulevant le pied du cheval, vous sentez une mauvaise odeur inhabituelle,
  • la fourchette est mole et le cure pied s’enfonce dans la lacune médiane,
  • cette partie est douloureuse,
  • les lacunes latérales et/ou la pointe de la fourchette se creusent, provoquant des trous plus ou moins profonds,
  • la fourchette devient noire très foncé.

Fourchette pourrie d'une jument SF

fourchette pourrie d'une jument

Fourchette pourrie d'une jument SF après parage.

fourchette pourrie d'une jument après parage du pied

Un produit naturel et efficace.

Lorsque vous remarquez que le pied de votre cheval est atteint de fourchette pourrie, il est important de le nettoyer, de le mettre au sec et de le traiter immédiatement. En effet la pourriture est composée de champignons et bactéries qui se répandent facilement. Si elle n’est pas éradiquée, elle continuera à se propager.

Pour cela il existe le soins fourchette EPP (à l’Extrait de Pépins de Pamplemousse). C’est un produit naturel pensé et élaboré par nos soins, en nous inspirant de nos expériences personnelles. Les tests sur les chevaux de nos écuries partenaires, ont montrés des résultats très positifs. Les premiers effets apparaissaient dès les premiers jours de traitement.

L’extrait de pépins de pamplemousses agit sur la fourchette comme puissant antifongique et antibactérien. L’apport de vitamine E stimule la pousse des tissus, la fourchette pourrie reprend alors du volume rapidement.

fourchette EPP aux pépins de pamplemousse
Procurez-vous le soins fourchette EPP

Mieux vaut prévenir que guérir...

Comment prévenir?

De petits gestes simples permettent de limiter les risques de pourriture. La pourriture de fourchette étant due à l’humidité et à une mauvaise hygiène du pied du cheval, il convient donc de:

  • Curer quotidiennement les pieds du cheval pour enlever l’accumulation sous le pied de boue, de fumier ou de paille pourrie.
  • Goudronner les pieds du cheval lorsque ceux-ci sont propres, saints ( sans pourriture )  et secs.

Plus d’informations sur le goudron de Norvège

  • Curer le boxe et stabulations régulièrement, pour éviter au cheval de vivre sur du fumier humide. Vous pouvez également apporter des micro-organismes efficaces aux lieux de vie du cheval qui réduiront les émanations d’ammoniac et l’atmosphère humide.

Plus d’informations sur les microEMA.

  • Prendre rendez-vous avec le maréchal ferrant pour parer régulièrement les pieds du cheval. Celui-ci saura vous alerter s’il y a des signes de fourchette pourrie. Aussi, le parage permettra de retirer la corne excessive et les saletés coincées sous la corne.

A quel moment être vigilant?

Lorsque la saison humide arrive, le pied du cheval devient plus sensible. Bien souvent, on rentre nos chevaux l’hiver dans leurs boxes. Ce que l’on croit être bien pour le cheval ne l’est pas totalement… Le fait de se retrouver sur une litière humide une bonne partie de la journée et de la nuit, peut provoquer la pourriture de la fourchette.

Y a t-il des races de chevaux prédisposées à la fourchette pourrie?

Certains chevaux peuvent être plus sensibles à la pourriture de fourchette. En effet certaines races (notamment les ibériques) ont tendance à encasteler (2). Cette pathologie enfermant la fourchette, peu engendrer une fourchette pourrie. En effet la fourchette s’enfonçant dans le pied, devient difficile d’accès au cure pieds. Le fumier ou autre saletés se retrouvent piégés au fond des lacunes latérales et provoquent la pourriture. Les races de chevaux originaires de régions chaudes et arides y seraient donc plus sujets car peu habituées au risques liés à l’humidité. En effet il semble qu’à l’inverse, l’adaptation des races des régions humides (connemara, islandais, camargais…) se sont adaptées à ce genre de pathologie et présentent moins de cas de pourriture.

cheval islandais vivant les pieds dans l'humidité

Pour conclure ...

L’adage  » pas de pied pas de cheval  » se vérifie ici une fois de plus. Un changement de vie pour votre cheval, un changement d’habitudes ou autre petit détail bénin, peu avoir des conséquences auxquelles on ne pense pas forcément. Le pied du cheval est tellement important pour sa survie, mais à la fois tellement fragile. Bien en prendre soins et surtout observer en détail toutes les parties du sabot, évitera des soucis, pouvant devenir très contraignant. Votre compagnon au grand cœur fera tout pour vous rendre heureux. Le cheval supporte très bien la douleur, il peut donc souffrir longtemps avant que vous vous en rendiez compte. Alors, soyons attentif, pour le bien être de notre cheval!

(1) Marcher sur des œufs : expression employée pour les chevaux lorsque ceux-ci ne montrent pas un réel signe de boiterie, mais plutôt une retenue lorsqu’il faut marcher. Comme s’il devait marcher sur des œufs sans les casser !

(2) Encastelure : Déformation du pied du cheval provoquant un resserrement des talons. Ce phénomène engendre une fourchette qui s’atrophie et qui s’enfonce dans le pied, et la sole devient concave.